Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 22:11

 

Je dédie cet article à Teiva, mon fils qui fête

ses 8 ans aujourd'hui et dont je n'ai aucun signe de vie.


 Cassis été 2012 (7)

" Départ 25 mètres nage libre avec masque..."

 

     D’abord les derniers Jeux Olympiques de l’été 2012 à Londres ont été pour moi un grand bonheur…

     En effet, après une année entière sans le moindre signe de vie de toi, j’ai pu te récupérer et passer 45 jours tous les deux ce fameux été 2012.

     Aujourd’hui : 16 février 2013 tu fêtes tes 8 ans. C’est le jour symbolique que j’ai choisi pour poster cet article.

     Comme j’ignore où tu te trouves actuellement et que je n’ai plus aucun signe de vie de toi depuis ce fameux été 2012, malgré toutes mes lettres mensuelles que je t’adresse, je te dédie cet article sur ce blog créé pour toi en 2009. C’était pour raconter ton histoire.

     Ce 100 ème article de ton blog est une façon à moi de graver les moments merveilleux que tu m’as offert par ta simple présence, ta vitalité, ta joie de vivre aux mêmes moments que ces Olympiades.

     Certes les premières semaines de nos retrouvailles ont été difficiles, mais tu as vite compris que le papa qui vivait chaque minute auprès de toi t’aimait et il n’était pas le « papa méchant » qu’on t’avait raconté. Cela a été pourtant ta toute première remarque que tu m’as faite lorsque nous nous sommes retrouvés, alors que ta maman était dans ton dos !

 

     Tu as pu découvrir l’immensité de l’amour de ton papa pour toi et très vite tu t’es même excusé pour ton attitude à mon égard, en précisant : « que c’était pour faire plaisirs à maman » !

 

     Voici donc en photos notre parcours initiatique de nos vacances de l'été 2012 en France.

     Cet été là, j’avais pourtant l’intention de t’amener en Casamance dans mon village pour revoir tous tes copains qui t’attendaient, je pensais que ce « bain de copains » serait bénéfique pour toi, mais ta maman ne m’avait pas remis ton passeport... nous ne pouvions pas quitter le territoire français !

 

     Alors nous sommes partis à l’aventure avec nos valises pleines de Lego faire la tournée des amis avec la petite Saxo que Loïc m’avait prêtée.

     Cette voiturette nous aura donné des ailes. Merci Loïc du fond du cœur.

     Je dois préciser que ton papa détient 2 rares particularités :

- 1°) Bien qu’ayant travaillé toute ma vie, mon patrimoine se limite à une valise, puisque j’ai vendu tous mes biens pour construire Araka Nui. Aujourd’hui j’ignore où se trouve notre catamaran : ta maman s’est enfuie avec !

- 2°) Ma famille se limite en tout et pour tout à un frère : Guy.

 

     Tu comprends que les amis qui nous ont accueillis chez eux cet été là, pour t’offrir les meilleures vacances possibles, nous leur devons une immense reconnaissance. Tous les deux nous ne devrons jamais oublier l’aide incommensurable qu’ils nous aurons offerte lors de ces Olympiades 2012. Déjà aujourd’hui à travers cet article, nous pouvons les remercier chaleureusement.


Cassis été 2012 (6) 

      Toulon été 2012 (3)

« Les premiers jours avec ton papa, ce que je lisais dans tes yeux me serrait le coeur : ta joie de vivre était éteinte. Même dans nos jeux d’escrime que tu as toujours appréciés, le cœur n’y était pas. En plus tu étais blanc comme un cachet d’aspirine et je te croyais malade. »

 

     Comme tu es un sportif « champion du monde » en devenir, pendant nos vacances tu auras pratiqué plusieurs des disciplines des Jeux Olympiques :

Athlétisme, aviron, badminton, basket ball, canoë kayak, cyclisme, équitation, escrime, foot ball, golf, gymnastique, trampoline, haltérophilie, hand ball, hockey sur gazon, judo, lutte, natation, plongeon, pentathlon, rugby, taekwondo, tennis, ping pong, volley ball, voile.

 

     La devise latine des Jeux olympiques est, depuis 1894, année du premier congrès olympique : citius, altius, fortius… (plus vite, plus haut, plus fort…).

C'est Pierre de Coubertin qui proposa cette devise, empruntée à son ami dominicain, l'abbé Henri Didon.

Mon fils cette devise te va à ravir …

« plus vite, plus haut, plus fort »...

et je suis fier de toi !


Cassis été 2012 (10)

      Cassis été 2012 (11)

« Faute de vélo tu concourras en trottinette. Mais ce fut un premier entraînement encourageant dont tu as pris un certain plaisirs malgré quelques égratignures »

Au fait, sais-tu faire du vélo à présent ?

 

Cassis été 2012 (14)

« Le bec de l’Aigle à Cassis, un jour de grand mistral où l’eau était si froide que nous avons préféré escalader ».

 

 

Cassis 16

Cassis 17

« La piscine de Boris nous y avons passé des heures chaque matin et le soir. Tu es un champion de l’apnée avec ton masque. Tu vas chercher les 4 anneaux à 2,50 m de profondeur en une seule apnée. Bravo. Mais pour ce qui est de nager sans masque ce n’est pas encore ta discipline préférée. Au fait, sais-tu nager ? Comme tu vis sur un bateau savoir nager est important, si tu tombes à l’eau sans ton masque... Nous allons nous employer à apprendre les mouvements de la brasse pendant nos vacances autant de fois que possible : si tu nages les 25 mètres sans ton masque je t’offre un cadeau ENORME ».

 

 

 Cassis été 2012 (9)

Cassis été 2012 (8)

« Quand nous sommes sortis sur le bateau de Boris, tu n’as voulu rien faire ni te baigner. Tu étais prostré. Je ne reconnaissais pas mon enfant ; tu me donnais envie de pleurer ».

 

 

Cassis été 2012 (15)

« Le soir l’adorable Louisa qui t’aimait bien voulait chahuter avec toi et tu la repoussais. J’avais de la peine pour toi mon fils ».


Cassis été 2012 (13)

Teiva au tennis 14

Cassis été 2012 (12)

      « Chez Boris tu as découvert une nouvelle discipline. Tu t’y es mis à fond. Quel joie pour ton papa de te voir réussir tes premiers revers avec une raquette d’adulte. Malgré tes sandales de plage tu t’accrochais dur.

Bravo Teiva tu as du mordant : je suis si fier de toi ».

 

Après cette semaine chez Boris et Virginia que nous remercions chaleureusement, nous avons pris la route des Alpes : Briançon où nous avons été accueilli dans la grande maison de Jean-Pierre et Maryse.

 

 

 

 Briançon été 2012 (25)

« C’est à Briançon que j’ai retrouvé petit à petit mon Teiva. Notre complicité s’affirmait chaque jour un peu plus. Mon Dieu que tu es beau mon fils lorsque tes yeux sourient »

 

     Tous les matins je filais en douce pour aller te chercher tes croissants chauds, que tu dévorais avec un grand appétit avant d’attaquer la nouvelle journée ».

 

 

 

Briançon été 2012 (33)

Briançon été 2012 (32)

Briançon été 2012 (31)

« Lorsque le guide t’a expliqué la technique pour t’assurer avec les mousquetons des 2 longes j’ai pensé que tu t’embrouillerais un peu au début. A mon plus grand étonnement tu as immédiatement réalisé les passes d’assurance sans te tromper. Mieux encore tu filais léger comme un oiseau et tu rattrapais ces grandes filles coincées qui appelaient leurs mères… »

 

 

 

Briançon été 2012 (27)

« Tu as découvert la varappe dans une école d’escalade. J’avoue que tu t’en es très bien sorti et nous avons pu faire plusieurs sites durant notre séjour. Mais comme pour ton papa cette activité ce n’est pas un véritable engouement ».

 

 

 

Teiva escalade

« Jusqu’au moment où tu étais fin prêt pour escalader comme un grand avec Jean-Pierre. Là c’était de la vraie escalade. D’ailleurs nous avions suivi pour prendre de la graine les champions du monde durant le mondial d’escalade. Tu avais été impressionné par ton immense pizza délicieuse que tu n’arrivais pas à finir... Pas grave nous nous sommes assis dessus, les fesses au chaud et bien blottis l’un contre l’autre pour observer les champions qui grimpaient devant nous sous les projecteurs ».

 

 

A Briançon nous aurons pris aussi un abonnement à la piscine ludique municipale des journées entières… Bons casse-croute de fromages et charcutailles choisis par toi, du toboggan de folie à toute vitesse, des courants d’eau chaudes, des bulles mais pas de natation ou si peu… dans la grande piscine plus froide.

 

 

 Briançon 28 b

Briançon été 2012 (28)-copie-1

« En fin de journée nous allions donner à manger aux canards.

A croire qu’ils t’attendaient ou que tu étais le seul enfant à les nourrir. En tous cas tu prenais un réel plaisirs à choisir celui qui devait manger ton croûton de pain. Nous en aurons versé des kilos pendant nos 3 semaines de séjour ».

 

 

Briançon été 2012 (41)

« Regardes Teiva il y en a un qui fait le canard comme toi !

Celui-là aussi c’est un champion du canard, mais lui s’arrête là...

il ne plonge pas jusqu'au fond comme toi ».

 

 

Briançon été 2012 (39)

Briançon été 2012 (38)

« Nous avons fait de nombreuses balades en montagnes.

Jean-Pierre nous apprenais à voir les rapaces dans leur nid à la longue vue. Toi comme un petit chien fou tu ne pensais qu’à courir : quelle énergie ! »

 

 

Briançon été 2012 (26)

« Je suis arrivé de rares fois à te faire prendre la pose.

Mon Dieu que tu es beau mon fils quand tu es heureux ! »

 

 

Briançon été 2012 (30)

« Le plan d’eau du Pontillas : l’eau était glacée pour le petit brésilien que tu es, mais nous y avons fait une bataille d’arrosage mémorable (sans appareil photo). A la pose après le casse-croûte il y avait un peu de devoirs. Tu appelais çà - les étoiles – en effet, chaque page finie te permettait de coller ton étoile. »

 

 

 

Briançon été 2012 (37)

« Le Lauze : après une belle ballade, une énorme glace au refuge chez Gilbert puis c’est la pose au milieu des papillons ».

 

 

 

Briançon été 2012 (35)   Briançon été 2012 (36)

« Bravo pour tes photos de fleurs de montagne : tu as tout compris sur l’appareil photo de papa ».

 

 

 

Briançon été 2012 (43)

Briançon été 2012 (42)

« Dans la vallée des Ayes pendant que les grands grimpaient des voies hors de notre modeste niveau, nous n’étions pas en reste pour gambader. Cette marmotte que nous avons pu presque toucher, c’est après avoir fait une approche en rampant dans les pierriers.

Bravo tu as été silencieux comme un Sioux ».

 

 

 

Briançon été 2012 (44)

 « Les nombreuses séances de trampoline étaient épuisantes... pour moi surtout, car tu voulais absolument que je fasse le fou avec toi et j’avais peur de t’écraser. Tu n’auras pas fait de salto arrière mais j’avoue ne pas avoir réussi la démonstration… »

 

    Il est temps de remercier nos amis Jean-Pierre, Maryse et leurs enfants pour leur hospitalité et leur gentillesse. Ils nous aurons permis de passer tous les deux un long séjour en amoureux dans une si belle région que ton papa connait si bien. Nous sommes même aller voir la grande maison de Pont de Cevières que j'ai vendue pour construire ton catamaran Araka Nui.


Tout n’aura pas été dit ici, car il faut bien garder nos petits secrets.


Le retour vers Toulon dans notre fidèle titine Saxo qu’il fallait ménager aura été long et chaud, mais que de bons moments de bonheur dans la tête !

 

Teiva à la mer

"De retour aux plages toulonaises. Nous passions notre temps dans l'eau à faire des apnées : le dauphin, le requin tout y passait mais point de natation sans masque... "

 

Au fait, sais-tu nager à présent ?

 


Toulon été 2012 (4)

Toulon été 2012 (5)

Toulon été 2012 (35)

« A Toulon tu retrouves entre autres le jaccuzi et la petite chatte de Philippe : Minette. Dans le jaccuzi c’est l’entraînement pour la mer que nous retrouvions à chaque fin d’après-midi.

Entre 2 bains nous jouions au morpion : tu me gagnais presque toujours, mais en trichant un peu …»

 

 

Toulon été 2012 (33)

Toulon été 2012 (37)

« Que ce soit dans le jacuzzi ou en mer, une seule chose compte pour toi : l’apnée. Quand tu sauras bien nager nous irons dans une île des Açores que je connais, pour nager avec les dauphins sauvages en pleine mer : c’est sûr ».

 

 

 

Toulon été 2012 (31)

Toulon été 2012 (32)

« La ballade avec le bateau de Philippe dans la rade de Toulon n’a vraiment pas été de ton goût. Et encore moins la pose devant l’école de plongée de la Marine à St-Mandrier où ton papa était instructeur.

Mais peut-être reconnaissais-tu avec nostalgie, sans le dire, ce petit port de St-Mandrier où nous avions passé de nombreux mois au mouillage avec Araka Nui ?

Ton papa qui respectait tes pensées profondes ne t’aura jamais importuné avec des questions embarrassantes pendant toutes nos vacances en amoureux.

C’était le long de ces quais de St-Mandrier que nous allions chercher toutes sortes d’animaux pour ton aquarium. Jusqu’au jour où en notre absence « la babette » (navette ndlr) qui passait trop vite près du catamaran à fait chuter et à cassé notre petit trésor vivant que tu entretenais avec passion ».

 

 

Teiva gagne à la pétanque

« Tous les soirs nous jouions l’apéro à la pétanque. Malgré tous mes efforts tu m’as gagné à plate couture à chaque fois.

Tu es très fort.

Tu m’as même mis fanille une partie ! Il est vrai que tu avais une boule de plus et quand tu manquais grossièrement le point, tu reprenais ta boule… Mais quand même ! Bravo tu es très bon pour pointeur.

Tu as de l’avenir mon fils … à la pétanque !

Mais j'ai pu constater pendant nos devoirs de vacances que tu étais très doué en maths ».

 

 

 

Toulon été 2012 (41)

Toulon été 2012 (40)

« Il faisait vraiment trop chaud pour jouer au foot.

Mais ton coup de pied gauche est redoutable de précision et d’une force terrible. »

 

 

 

Toulon été 2012 (1)

Toulon été 2012 (2)

"Nous aurons fêté je jour de ton arrivée avec un gros gâteau et toute la famille de Philippe réunie pour t’accueillir, mais pour ton départ… l’heure n’était pas à la fête !!

 

 

 

Teiva et son papa Toulon été 2012

"Les 2 complices"


 

Merci mon fils pour ta complicité des derniers jours que je n’oublierais pas : tu voulais même « m’épouser » !!

Mon Dieu que cette séparation est injuste et inhumaine.


    Avant de nous quitter il faut que je te dise un secret :

Philippe, Bénédicte et leurs 3 enfants m’ont sauvé la vie.

C’est eux qui m’ont récupéré lorsque je suis rentré en France en octobre 2011, je ne savais nulle part où aller avec mes 10 € en poche et j’étais très malade...

Une maladie que les docteurs appellent « une dépression carabinée ».

Je ne savais pas que j’étais en danger n’ayant jamais connu cela. 

Je pleurais beaucoup en pensant à toi.

Les docteurs disent que cette maladie ne se soigne pas sans médicaments. Moi je n’y ai pas eu recours. Ma force de volonté y est sûrement pour quelques choses mais surtout c’est grâce à nos amis qui ont tout fait pour m’aider à remonter à la surface.

Toi Teiva avec ton papa il ne faudra jamais oublier ce que Philippe et Bénédicte ont fait naturellement mais avec grand coeur pour sauver ton papa.

Nous les remercions de toute notre âme.

Aujourd’hui si j’ai repris ma santé physique et morale, ils y sont pour beaucoup avec Boris et Daniel (et leurs compagnes) que je n’oublie pas.

Aujourd’hui j’ai recouvré toutes mes forces d’antan et je suis prêt à terrasser tout ce qui se placera en travers de notre chemin tracé.

Ton papa qui t’aime.

Dominique PRACHERSTORFER

 

 

Postscriptum :

Si par hasard celui ou celle qui serait choqué par la situation injuste de cette histoire vraie et qui voudrait raisonner la maman, peut toujours faire un commentaire que je transmettrai. La confidentialité m’interdisant d’indiquer ici l’adresse d’un tiers.

Ma demande est légitime : pouvoir communiquer avec mon enfant en dehors du droit de visite annuel inique qui m'a été accordé. 

 

Noël 2012, 18 mois déjà...

lire aussi :

88 - Dis papa, pourquoi je ne te vois plus depuis très longtemps ?

 

Mon fils, ce que tu dois retenir des Jeux Olympiques :

 

Le drapeau olympique, on le sait, est tout blanc avec, au centre, cinq anneaux enlacés : bleu, jaune, noir, vert, rouge.

 

 

Ainsi dessiné, il est symbolique ; il représente les cinq parties du monde unies par l’Olympisme et ses six couleurs d’autre part reproduisent celles de tous les drapeaux nationaux qui flottent à travers l’univers de nos jours. »

 

jeux Olympiques 

Pavillon olympique

 

Les Jeux olympiques (appelés aussi les JO, les Jeux, les Olympiades) sont un événement international majeur, regroupant les sports d’été et d’hiver, auquel des milliers d’athlètes participent.

 

Les Jeux se tiennent tous les deux ans, les années paires, en alternant Jeux olympiques d'été et Jeux olympiques d'hiver. Originellement tenus dans le centre religieux d’Olympie, dans la Grèce antique du VIIIe siècle av. J.-C. au Ve siècle après J.-C., les Jeux ont été rénovés par un français, le baron Pierre de Coubertin en 1894 lorsqu’il fonda le CIO,

Depuis lors, le CIO est devenu l’organisation gouvernant le mouvement olympique dont la structure et les décisions sont définies par la Charte Olympique.

 

Les Jeux olympiques sont passés de l’amateurisme pur, comme l’avait envisagé Pierre de Coubertin, au professionnalisme.

La ville hôte est chargée d’organiser et de trouver des fonds pour les Jeux olympiques de manière à ce qu’ils soient en accord avec la Charte olympique.

Le CIO décide aussi des sports présents ou non à chaque édition.

La célébration des Jeux inclut de nombreux rituels et des symboles, comme le drapeau olympique et la flamme olympique, ainsi que les cérémonies d’ouverture et de clôture.

Plus de 13 000 athlètes concourent pendant les Jeux olympiques d’été et d’hiver, dans 33 sports différents et près de 400 compétitions.

 

Les trois meilleurs athlètes ou équipes de chaque compétition reçoivent respectivement une médaille d’or (1re place), d’argent (2e place) et de bronze (3eplace).

 

Les Jeux olympiques sont devenus si importants que presque chaque nation est représentée.

Les Jeux sont aussi une excellente occasion pour la ville hôte et le pays d'accueil d'assurer leur promotion sur la scène internationale.

 

Le commentaire de Dominique :

Ce que je relève de plus beau dans les JO c’est l’esprit de compétition :

le désir de chaque athlète de se surpasser.

Se surpasser !

Cela peut se faire à travers une activité sportive ; mais la vie nous offre d’autres moyens de nous grandir, de nous élever, de nous améliorer, de nous surpasser. Traverser des épreuves qu’elles soient physiques ou morales grandit toujours un homme et tend à lui donner la sagesse.

 

Car c’est bien cela la finalité : nous rapprocher de l’image de Dieu au court de nos différentes vies.

Voilà ma croyance pure.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique PRACHERSTORFER - dans 8 - Dis papa - c'est quoi ...
commenter cet article

commentaires

Philippe 18/02/2013 12:50

14 ans durant un ami cher a été amputé de ces enfants ... D'un droit de visite à plus de droit de visite, il a vécu. De rendez vous judiciaire en rendez vous judiciaire en rendez vous judiciaire il
a vécu...
Il a pardonné ... pas le premier jour, pas le deuxième mais il a pardonné. Donnant ainsi à sa vie, à sa personne une grandeur d'ame et une sérénité rare et rendant à autrui une injustice qui ne lui
appartenait pas. A 18 ans la plus grande de ses filles est venu habiter chez lui, la plus petite a suivi ... Il est un des hommes les plus heureux que j'ai rencontré.

Philippe de V.S.F. (qui t'avait contacté pour des infos sur l'apiculture au sénégal)

Présentation

  • : Araka Nui autour du monde
  • Araka Nui autour du monde
  • : Le voyage initiatique de Teiva sur le catamaran ARAKA NUI parti en 2008 pour un tour du monde. Arrivé en Casamance en septembre 2009, il en repart 2 ans plus tard, mais cette fois sans son papa... C'est l'occasion pour ce dernier de collecter des sujets d'informations aussi divers que variés sur la spiritualité, la géopolitique, l'environnement et les sciences en vue d'étudier ces sujets le moment venu avec Teiva et de débuter son initiation vers un nouveau paradigme.
  • Contact