Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 20:52

 Visite de l’île de LA PALMA (Isla Bonita) 


Vendredi 8 mai 2009 :

     C’est parti, Araka Nui est bien amarré dans la marina de Santa Cruz de La Palma, ce matin tout est prêt pour un départ matinal avec notre petite Clio.

    Teiva est aux anges : nous allons enfin voir des arbres…

 

"Petit cratère d’un volcan très récent : 1971" 

    Pas de chance pour lui, nous attaquons par le circuit des volcans les plus récents du centre de l’île où la cendre noire domine. Nous avons quand même trouvé un pin rescapé de la dernière éruption ! 
Le pin canario résiste au feu disent-ils !

    Mais notre artiste ne s’en fait pas conter, c’est une forêt qu’il désire.

    Décidemment il n’y a que ça qui compte pour lui. « Ne t’en fait pas Teiva, sur cette île, il y a de très beaux pins canarios, nous y allons » !
 

 
"Sur la mer de nuages le Teide (Alt. 3411m)
le point culminant de l’île de Ténérife".

 

    La grimpette en voiture jusqu’au point culminant de La Palma « el roque de los Muchachos » (Alt. 2426 m) nous laisse apercevoir le Teide. Nous savons déjà que nous n’irons pas visiter Tenerife, nous nous contenterons de cette vue...

 

"Au fond, on devine les parois abruptes de la caldera del Taburiente"

 

    Nous irons faire l’ascension de ces crêtes cet après midi. Cette caldera qui se veut être

(à tord) la 2ème plus importante du monde. En fait les dernières analyses du site donnent une autre explication : il s’agirait d’un effondrement géologique plutôt que d’un cratère de volcan. Quoi qu’il en soit l’île toute entière est située sur la faille la plus active de l’archipel des Canaries et La Palma est prévue de disparaître d’ici 500 ans…  

  

"Bananeraie installée sur une coulée de lave récente"

 

    Dans le sud de l’île, la dernière éruption date de 1971 et déjà sur la lave brute les serres de bananeraies ont pris place. Les flancs du volcan sont  quadrillés de canalisations de captage.

  

 
"L’irrigation fait partie intégrante du système
de culture sous serre de la banane"

 Cette eau est canalisée depuis les sources d’altitude. Il faut dire que la banane apporte 30% du PIB agricole des Canaries. Les mauvaises langues soutiennent qu’elle est subventionnée à 50% par … l’Europe.

    Mais il faut reconnaître que la petite banane canarienne est excellente.

 

    "Le meilleur moment de la journée arrive…

 
i
l était temps, nos estomacs criaient famine !"

 

    La pause déjeuner est toujours très attendue par l’équipage. En général la seule question que se pose le capitaine : trouver un coin qui plaise tant à Teiva qu’à sa maman.

    C’est un vrai challenge, tant les critères sont multiples !!

 

    Mais pour cette fois je ne tiens compte que de mes seuls desideratas : du cagnard sans ombre, au bord de la mer avec une bonne brise et pas âme qui vive à perte de vue…

    Pour cette fois je suis aux anges d’autant que la salade de riz de mon chef cuistot est à la hauteur du lieu.

    Tout cela n’empêche pas ma normande préférée d’arroser le moment avec notre meilleur vino tinto de La Palma, en s’envoyant de petites lampées dans le gosier,  se justifiant toujours en ajoutant : « moi je ne conduis pas, au moins ! »

 

    Quelques part ma Do a bien vu, la suite de notre escapade, sans sieste, sera dure.

     A peine le café avalé sous les odeurs très fortes d’iode (nous avons le cul assis dans le sel),  nous attaquons la montée vers les sommets de l’île.

    Un accès impressionnant.

    Je précise pour ceux qui nous croient sportifs dans l’âme que nous utilisons notre Clio pour tous nos déplacements. Il est vrai que des sentiers de randonnées parfaitement balisés parcourent toute l’île vers les sites les plus beaux. Malgré la déclivité « Clio » ne sourcille même pas, nous aurions tord de la laisser au port…surtout qu’elle nous coûte que 22 € par jour.

Une affaire vous dis-je !

  
"La côte nord est sous les nuages qui s’accumulent à nos pieds

 avec l’aide des alizés"

 

 
"Vue plongeante dans la caldera del Taburiente"

 

 
"Les à pics de la caldera dominent la mer par son ouverture béante"
 

  

"Déjà nous approchons de l’observatoire astronomique :

 Los Muchachos de La Palma,

sur des crêtes remplies d’une lumière pure"
 

  
"Le plus grand télescope du monde et ses 2 « oreilles » Magic"

 

Installés ici à La Palma pour la pureté du ciel et l’absence de pollution lumineuse due aux éclairages des grandes villes.

 

"Une des 2 antennes Magic.
Deux « oreilles » qui écoutent depuis quelques années seulement le signal « fossile » provenant du big-bang de notre univers d’il y a environ 14 milliards d’années"

 

    Suivez l’histoire de cette réalisation de 2007 sur www.magic.de

    Malgré l’interdiction formelle, je m’en approche à la toucher comme attiré par l’objectif de cet instrument qui hante toutes mes lectures actuelles où j’alterne entre astrophysique et physique quantique. Les deux sciences qui me font voyager, de l’infiniment petit (le quantum) à l’infiniment grand (notre Univers). Depuis Einstein nous recherchons le lien entre ces deux mondes, une loi universelle en quelques sortes…Est-ce envisageable ? Non.

  

 
"Je suis encore sous le choc du site d’astronomie que nous venons de quitter.

Dans l’émerveillement, chaque pin tourmenté par la rigueur de l’altitude est trop beau…"




"Je m’arrête à tous les virages pour une nouvelle photo…

Ma Do commence à me trouver ridicule !"

 

 

 
"Pour les connaisseurs il s’agit d’un « dyke »,

une cheminée de lave, au bord de la route !"

 

                    

"Encore des pins… n’en déplaisent à ma Do.
Au fur et à mesure de notre descente vers des terres plus civilisées, les pins reprennent leurs formes moins tourmentées"

 

 

 
"Au fond : la caldera del Taburiente avec ses sommets
dans le coton.

  A nos pieds : la grande ouverture de la caldera qui descend à la mer sous la forme d’un baranco cultivé pour déboucher sur Puerto de Tazacorte où nous irons…

plus tard, avec Araka Nui"

 

L’équipage d’Araka Nui se joint à moi pour vous dire,

HASTA LUEGO.              

D.P
                           

 

                                                                                             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

:

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Araka Nui autour du monde
  • Araka Nui autour du monde
  • : Le voyage initiatique de Teiva sur le catamaran ARAKA NUI parti en 2008 pour un tour du monde. Arrivé en Casamance en septembre 2009, il en repart 2 ans plus tard, mais cette fois sans son papa... C'est l'occasion pour ce dernier de collecter des sujets d'informations aussi divers que variés sur la spiritualité, la géopolitique, l'environnement et les sciences en vue d'étudier ces sujets le moment venu avec Teiva et de débuter son initiation vers un nouveau paradigme.
  • Contact