Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 18:52

Mardi 1er février 2011

 

      C'est au son du bambolong du quartier de OUBACK que les Niomounois apprennent qu'un décès vient d'avoir lieu.

Il s'agit du papa de mon ami Sillah DIEDHIOU (Jean-Paul). C'est KIEFFING l'ancien qui organisera la cérémonie de son frère décédé dans la nuit.

 

Justement je m'étais trouvé avec cet homme ainsi que d'autres sages au bois sacré de OUBACK quelques jours avant. J'y avais été invité par le vieil apiculteur Niambi DIEDHIOU (Antoine) à qui je venais remettre son avance mensuelle sur la vente de son miel.

 

KIEFFING m'indiquera avec précision ce que je pourrai photographier ou pas. Par correction j'éviterai de prendre la dépouille mortelle du mort en photo malgré les insistances de la famille. C'est ainsi que toute la séquence exposition du défunt aux villageois aura été occultée dans ce reportage. Néanmoins cette première phase rituelle m'est apparue très importante mais trop tard... Rien ne m'empêchera lors d'une cérémonie ultérieure de compléter cet article !

 

   En attendant la présente cérémonie durera 3 jours avec tout un rituel spécifique à ce genre d'évènement. En effet, il s'agit d'un vieux de Niomoune décédé au village. Il aura droit aux grandes funérailles avec sacrifice d'animaux.

Le décès d'un jeune à l'extérieur du village se limiterai seulement à une cérémonie de quelques heures avec danses rituelles et collation de bounouk, bissap ou café offerte par la famille.

 

   Vu le statut du sage décédé ce jour, toute la famille se prépare à recevoir les condoléances avec tout le rituel Diola.

Les étrangers (traduisez : la famille venue de l'extérieur du village) sont attendus. Vu les délais de transport depuis le nord du Sénégal certains membres n'arriveront que le surlendemain.


 

Niomoune funérailles (521)

  " Le bambolong du quartier de Ouback à Niomoune

est activé par les seuls initiés.

Ils ne sont que quelques uns dans chaque quartier

à maîtriser le langage des sons".


 

Niomoune funérailles (456)

" Les femmes réunies sur la place du quartier, psalmodient

toute la journée sans relâche devant le boeuf qui sera sacrifié ". 

 

 

 

 

Niomoune funérailles (114)

" Le défunt a été disposé sur un bouwigne,

son corps est couvert d'un linceul" .



 

Niomoune funérailles (126)

  " Le bouwigne a été confectionné spécialement pour le défunt.

Après la cérémonie les cornes vont être disposées

sur le fétiche de la case familiale"


Niomoune funérailles (1)

" Le nombre de boeufs sacrifiés dépend

des ressources de la famille élargie".

 

 

 

 

Niomoune funérailles (133)

" Chaque membre de la famille et les amis qui le désirent

s'approchent du défunt pour lui rappeler une anecdote vécue

ou le taquiner sur un sujet qui fait souvent rire toute l'assistance."

 

 

 

Niomoune funérailles (137)

Michel, le fils du défunt, dit à son père :

"au revoir, reçois ce vin, salut nos ancêtres

et protège notre famille ici bas" .


 

 

Niomoune funérailles (145)

" Les porteurs sont désignés dans une génération précise".

 

 

 

Niomoune funérailles (149)

" Sillah, l'un des autres fils du défunt, va tirer des coups de fusil

pour faire plaisirs à son père qui aimait beaucoup la chasse". 


 

 

Niomoune funérailles (17)

" La famille DIEDHIOU aura sacrifié 2 boeufs.

Cuisinés en thiep ensuite par les femmes du quartier

pour nourrir tous les villageois et les étrangers".


 

Niomoune funérailles (197)

" Les Diolas disent que c'est le défunt qui conduit le bouwigne.

Les quatre porteurs ne font que suivrent les impulsions du mort,

qu'ils ne peuvent pas contrecarrer ". 

 


 

Niomoune funérailles (199)

" C'est donc le défunt qui guide ses porteurs

afin qu'ils l'amènent selon ses désirs

  vers les différentes places du  quartier ou fétiches ". 

 

 

 

Niomoune funérailles (227)

" Chaque villageois qui le désire peut questionner le défunt

sur des sujets même confidentiels.

La réponse du défunt s'inscrit dans le mouvement du bouwigne :

quand les porteurs sont propulsés vers l'avant c'est : oui,

mais s'ils sont tirés sur l'arrière c'est que le défunt renie.

Cette scène se passe souvent dans l'hilarité générale

suivant la réponse du mort ! " .

 


 

 

Niomoune funérailles (233)

" Alphonse accuse  le défunt d'avoir abandonné sa famille".


 

 

Niomoune funérailles (245)

" Celui là dit à son grand père : tu nous as quitté, 

voilà une rasade de bounouk,

aujourd'hui c'est notre dernier jour, salue nos esprits ".


  

 

Niomoune funérailles (26)

" Durant les préparatifs, l'animal n'est pas ménagé ". 

 

 

 

Niomoune funérailles (264)

" Sous l'impulsion du défunt, les porteurs quittent l'assistance

pour faire un tour dans le quartier avec leur lourd fardeau ".  

 

 

 

Niomoune funérailles (292)

" Edouard DIATTA énumère tous les dons effectués.

Il s'agit d'argent mais principalement des vêtements

et des pagnes qui serviront à recouvrir le défunt. " 

 

Niomoune funérailles (289)

" La liste des donnateurs est très longue,

le défunt était un sage très apprécié des villageois". 

 

 

 

 

Niomoune funérailles (300)

" Kieffing DIEDHIOU suit attentivement les questions au défunt

avec Niéninte BADJI le chef du quartier de Ouback

et Sagono BADJI ".

 

 

 

Niomoune funérailles (308)

" Sillah et Sandhaoul le grand féticheur de Niomoune ". 

 

 

 

Niomoune funérailles (31)

" La mise à mort de l'animal ne prend pas vraiment

les formes d'un rituel sacré, c'est la boucherie ".

  

 

Niomoune funérailles (40)

 

 

 

 

Niomoune funérailles (46)

" Le chef du quartier a surveillé la mise à mort".

 

 

 

P1120269.JPG

"Palmiers rônier.

Coucher de soleil sur OUBACK".

 

 


 

Cette photo sera ma dernière avec "mon" Panasonic. Il est retourné à son généreux donateur, en attendant... que je m'en offre un nouveau !

 

 

 

 

U'KATORAL (au revoir)

 


Dominique PRACHERSTORFER


Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique PRACHERSTORFER - dans 3 - Le Sénégal - la Casamance
commenter cet article

commentaires

ariane roger 02/06/2011 16:19


que ce passet-il chez toi? vous? gros bisous ariane


Présentation

  • : Araka Nui autour du monde
  • Araka Nui autour du monde
  • : Le voyage initiatique de Teiva sur le catamaran ARAKA NUI parti en 2008 pour un tour du monde. Arrivé en Casamance en septembre 2009, il en repart 2 ans plus tard, mais cette fois sans son papa... C'est l'occasion pour ce dernier de collecter des sujets d'informations aussi divers que variés sur la spiritualité, la géopolitique, l'environnement et les sciences en vue d'étudier ces sujets le moment venu avec Teiva et de débuter son initiation vers un nouveau paradigme.
  • Contact