Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 16:23

 

    Le mot « bouddhisme » vient du mot « Bouddha ». Celui qu'on appelle « Bouddha », c'est quelqu'un qui a découvert la nature des choses telles qu'elles sont (parmi tout ce qui existe : la vie, l'univers, etc.) Il a été le seul capable de comprendre entièrement et par lui-même tout le processus de la vie : Le « bouddhisme », c'est donc l'enseignement de Bouddha, c'est la voie qu'il nous propose de suivre. Le Bouddhisme est donc avant tout une pratique qui a pour but la compréhension, et en tout cas pas une croyance.

 

Dalaï Lama" Le XIV Dalaï Lama : Tenzin Gyatzo "


    Le Bouddhisme n'est pas une religion, même si beaucoup de gens le disent et pratiquent le Bouddhisme comme une religion.

Ce site Internet (dhammadana.fr) sert à t'expliquer exactement ce qu'est le Bouddhisme. Il est fait par un moine qui a renoncé à tout pour pratiquer pleinement le Bouddhisme et qui respecte la discipline monastique. Ce n'est donc pas quelqu'un qui se contente d'étudier des textes. Il s'est pleinement consacré à la pratique pour pouvoir comprendre les choses par sa propre expérience.

    C'est très important de préciser ça, parce que c'est seulement là-dessus que se base tout le Bouddhisme et toute la compréhension qu'on peut en avoir : c'est-à-dire la pratique !

 

 

 

Le Bouddhisme n'est pas une croyance

    Si on ne fait rien d'autre que d'étudier le Bouddhisme, ça restera uniquement une distraction et une croyance. C'est très contradictoire, car le Bouddhisme sert à comprendre la réalité par soi-même. Si on adopte des croyances, c'est justement ce qui empêche de comprendre la réalité.

Il ne faut donc pas « croire », sinon, c'est comme si on était aveugle. Si on ne voit pas et qu'on marche là où on nous dit de marcher, on peut tomber dans un trou. Il est important de bien savoir où on va.

Il faut « voir », pour comprendre par soi-même. « Comprendre » est le point essentiel dans le Bouddhisme. Pour cela, il faut surtout observer, être attentif à ce qu'on fait, à son entourage, et s'entraîner à être aussi juste, honnête et généreux que possible.

 

Tenzin.jpg

 

Ça sert à quoi, le Bouddhisme ?

    En résumé, le Bouddhisme, c'est un ensemble de bonnes habitudes à prendre pour arriver à comprendre correctement la réalité, et finalement, se libérer pour toujours de toutes les sortes de souffrances.

    La pratique bouddhiste se base surtout sur le détachement (parce que tous les problèmes qu'on peut avoir sont dus aux attachements). Il y a en fait trois façons de pratiquer le bouddhisme. On peut choisir une ou plusieurs de ces façons, en fonction de ce qu'on veut ou de ce qu'on peut faire : la générosité, la vertu et la méditation.

 

shwedagon.jpg

 

 

La générosité, c'est aider les autres. C'est se défaire de ce tu as pour le donner à ceux qui en ont plus besoin que toi. C'est aussi donner de ton temps, savoir écouter les autres, apprendre à quelqu'un ce que tu sais, ou faire n'importe quoi qui puisse être bénéfique pour les autres.

La vertu, c'est avoir un bon comportement. C'est éviter de faire quoi que ce soit qui puisse faire du mal. Pour avoir une bonne vertu, tu dois avoir du respect pour tout. Si tu veux avoir une excellente vertu, il suffit de suivre correctement les 5 préceptes.


 La méditation  c'est surtout développer la concentration et l'attention. De temps en temps, tu peux t'entraîner à porter toute ton attention sur des choses simples que tu fais. Par exemple, si tu marches, sois pleinement conscient(e) que tu marches, sans penser à autre chose. Tu peux faire la même chose lorsque tu manges, lorsque tu débarrasses la table.

Ça peut paraître tout bête, mais ces petites habitudes n'apportent que des avantages : une meilleure compréhension des choses en général, un bien-être intérieur, du respect et de l'amitié de la part des autres, des facilités dans tout ce qui peut être fait, etc.


meditation-moine-bouddhiste.jpg

 

Une pratique concrète

    Tu peux voir qu'il n'y a pas plus concret que la pratique bouddhiste. S'il y a des Bouddhistes qui font des rituels (offrir des fleurs à une statue, prier des esprits, faire des gestes précis en pensant que cela apporte de la chance...), c'est qu'ils n'ont pas compris ce qu'est la pratique bouddhiste, parce que Bouddha a bien expliqué que ces choses n'apportent rien.

    C'est pourquoi il est très important de comprendre exactement ce que tu fais, et de pratiquer ce que tu peux vérifier par toi-même, et de ne pas pratiquer quelque chose seulement parce qu'autour de toi tout le monde fait ou parce qu'on te dit : « c'est comme ça qu'il faut faire ».

 

Qu'est-ce que le dhamma ?

   Le dhamma, c'est tout ce qui concerne la réalité et l'enseignement de Bouddha, qui consiste à comprendre la réalité pour se libérer de nos attachements (et donc de nos souffrances).

À la place du mot « Bouddhisme », il est mieux de dire « dhamma », car ce mot est plus précis. Il existe maintenant plein de formes de Bouddhismes qui sont très différentes de ce que Bouddha a enseigné. Pour cette raison, quand on dit « je pratique le dhamma », on sait qu'on parle de la réalité, de ce que Bouddha a dit.

    Cependant, quels que soient les mots utilisés, n'oublie pas que le plus important, c'est de pratiquer sans attendre, car le grand avantage quand on est jeune, c'est qu'on voit les choses directement. Dans ces conditions, on peut comprendre facilement la réalité. Quand on est plus âgé, on se complique souvent les choses inutilement. On réfléchit parfois trop. Il est important de réfléchir à ce qu'on fait, mais si on réfléchit trop, on ne pratique plus.

Et ce n'est pas la peine de trop réfléchir, parce qu'il n'y a pas plus simple que le dhamma !

 

Test

 

Fais le test et réponds sincèrement à chaque situation :

 

« Es-tu un bon ami pour les autres ? »

 

 

 

1. Un garçon (ou une fille) veut s'amuser avec toi, mais il (ou elle) a une façon de faire les choses comme tu n'as pas l'habitude...


Ton résultat pour la situation 1

Moyen :- Être gentil ne suffit pas. Il faut aussi accepter les autres comme ils sont. Le mieux, c'est d'être avec les autres comme on aimerait qu'ils soient avec nous.


 

Ton résultat pour la situation 1

Très bien :- C'est très important de prendre le temps de bien connaître les autres. C'est positif autant pour toi que pour les autres.

 

 

Ton résultat pour la situation 1

Pas terrible :- Si tu veux avoir de bons amis, tu ne dois jamais oublier de respecter les autres, et de les accepter comme ils sont. Si tu as du respect pour les autres, on te respectera aussi.


 

2. Tu pars avec toute ta classe à la montagne, et quelqu'un a oublié son repas...


Ton résultat pour la situation 2

Très bien :- Continue de toujours donner à ceux qui ont moins que toi. C'est une habitude qui te rendra beaucoup plus heureux que l'argent. Tu seras très apprécié des autres.


 

Ton résultat pour la situation 2

Pas terrible :- Si tu n'est pas généreux avec les autres, tu ne peux pas espérer que les autres le soient avec toi. La générosité est une chose très importante dans la vie.


 

Ton résultat pour la situation 2

Moyen :- La générosité, c'est la base de la sagesse. Si tu veux de grands avantages grâce à cette pratique, il faut le faire sans calculer.


 

3. Tu as une petite copine / un petit copain...


Ton résultat pour la situation 3

Moyen :-  Ce n'est pas sain de penser comme ça. La fidélité est une chose beaucoup plus importante que toutes les petites disputes qu'on peut avoir en couple. Si tu as une petite copine / un petit copain et que tu la/le respectes malgré ses défauts, elle/il fera la même chose avec toi.


 

Ton résultat pour la situation 3

Pas terrible :- Non, ce n'est pas bien du tout. Ça peut même être très douloureux. Ceux qui sont infidèles finissent par être très malheureux. Si tu restes honnête avec ta petite copine / ton petit copain, tu as tout à gagner.


 

Ton résultat pour la situation 3

Très bien :- Tant que tu resteras fidèle, tu seras bien dans ta tête. Tu seras respecté par les autres, sans honte et sans remords.


 

4. Un moustique se pose sur ton bras...


 

Ton résultat pour la situation 4

Très bien :- Même un moustique est un être vivant. C'est bien de respecter la vie.


 

Ton résultat pour la situation 4

Pas terrible :- Si tu étais un moustique, tu ne voudrais sûrement pas qu'on te tue. Quand on respecte la nature, on ne fait jamais de mal aux animaux (même les insectes sont des animaux).

 


Ton résultat pour la situation 4

Moyen :- Pour ne pas te faire piquer ou mordre par un insecte ou un autre type d'animal, il faut te protéger. Mais c'est important aussi de protéger les êtres vivants. Si tu aimes vraiment les animaux, en général ils le sentent et t'embêtent moins.

 

 

 

5. Tu devais acheter du pain, mais tu as oublié...

 

Ton résultat pour la situation 5

Moyen :- Le mensonge n'est jamais une bonne chose, même si tu crois juste éviter une souffrance. Si on apprend que tu as menti, cela peut être encore pire, et on ne pourra plus jamais croire ce que tu dis.


Ton résultat pour la situation 5

Pas terrible :- C'est toujours grave de mentir. Même un petit mensonge peut faire de gros problèmes. Si tu mens, non seulement personne ne peut te faire confiance, mais toi non plus tu ne peux pas faire confiance aux autres. Quand on ment, c'est comme si on se mettait dans une prison, on ne voit plus les choses comme elles sont.


Ton résultat pour la situation 5

Très bien :- Si tu es honnête, tu seras toujours gagnant. Le mensonge est une chose qui peut donner beaucoup de problèmes et beaucoup de souffrance.

 

 

 

6. Sans le faire exprès, un élève de ta classe te casse ton taille-crayon...


Ton résultat pour la situation 6

Très bien :- Si tu es tolérant, indulgent, compréhensif et patient, tu es sur la voie de la sagesse !



Ton résultat pour la situation 6

Pas terrible :- La tolérance est une chose essentielle dans la vie. Si tu t'attaches trop aux choses et aux situations, tu seras malheureux toute ta vie, parce que de toute façon les choses ne durent jamais indéfiniment et les situations ne vont jamais longtemps comme on voudrait.

 


Ton résultat pour la situation 6

Moyen :- Si c'était toi qui lui avait cassé quelque-chose sans faire exprès, tu serais content(e) qu'il ne le prenne pas mal. Si tu t'entraînes à être tolérant, tu n'auras que des avantages.


 

Ton résultat pour la situation 8

Pas terrible :- Ça arrive à tout le monde d'avoir du mal dans certaines matières ou de ne pas être attentif tout le temps. Si tu prends tout ton temps pour bien aider les autres, tu verras que ça te fera autant plaisir (et peut-être même plus) que lorsque les autres t'aident.

 

 

 

 

Les 5 préceptes


La chose la plus importante

   La chose la plus importante, ce n'est pas d'être riche, célèbre, ni même d'être en bonne santé. La chose la plus importante, c'est de s'entraîner à être noble. C'est-à-dire faire de son mieux pour avoir des comportements vertueux.

Plus tu seras honnête, respectueux, et bienveillant, plus tu seras apprécié par les autres, plus tu seras protégé de toutes sortes de problèmes, et plus tu te sentiras bien dans ta peau.

 


   Le minimum qu'on devrait essayer de toujours appliquer, ce sont les 5 préceptes. Avec la générosité et l'attention, c'est ce qu'il y a de plus important, parce qu'on peut obtenir les plus grands avantages seulement si on évite les paroles et les actions qui font souffrir et si on ne se préoccupe que d'aider et de soulager. En plus c'est facile ; c'est juste une bonne habitude à prendre.

 


 

Voici une explication des 5 préceptes :


 

1. Ne pas tuer

 

ne-pas-tuer.jpg

   Le premier précepte, c'est de ne pas tuer. Il est très négatif de tuer quelqu'un, même une personne qui fait du mal, car si on le tue, c'est un humain qu'on tue, et non ses actes. Il faut même éviter de tuer les animaux, parce que ce sont aussi des êtres qui souffrent quand on leur fait du mal. Si tu respectes bien les animaux, même les petits insectes, parfois ils le sentent et sont plus gentils avec toi.

   Quand on fait du mal à quelqu'un ou à un animal, c'est exactement comme si on se faisait du mal à soi, parce que tous nos actes finissent par nous retomber dessus un jour ou l'autre. Parfois, rien que les remords peuvent être très douloureux et durer longtemps, même s'ils apparaissent plus tard. Quand tu aides des personnes qui ont des problèmes (même si tu ne les connais pas), tu se sens heureux, tu es apprécié, respecté. Si tu fais des choses que tu n'aimerais pas qu'on te fasse, c'est le contraire, tu te fais des dettes qui te coûteront du mal-être.


 

2. Ne pas voler

Ne-pas-voler.jpg

   Le deuxième précepte, c'est de ne pas voler. Un proverbe français dit : "Bien mal acquis ne profite jamais". Cela signifie qu'en fin de compte, il n'y a jamais d'avantages avec des choses obtenues de manière malhonnête. Comme tout acte nuisible, ça porte malheur. Celui qui dit "Qui vole un œuf vole un bœuf" est très vrai aussi ; c'est dans les détails que tu peux voir si tu es vraiment honnête ou pas. Il est très important de s'entraîner à ne jamais prendre quelque chose qui n'est pas offert, même un bonbon.

   Il n'existe aucune raison valable pour être malhonnête. Si  tu es honnête mais pas ceux qui t'entourent, c'est à eux de prendre l'exemple sur toi, et pas l'inverse. La malhonnêteté, c'est comme une maladie qui empoisonne la vie des autres. Il vaut mieux que les guéris soignent les malades plutôt que les malades contaminent les guéris.


 

3. Ne pas avoir une méconduite amoureuse


   ( Il n'y a pas de photo pour illustrer ce précepte parce qu'il correspond à des sentiments qu'il n'est pas possible de montrer clairement en image.)

   Le troisième précepte, c'est de ne pas avoir une méconduite amoureuse. Cela veut dire que si tu as une "petite copine", tu dois lui rester fidèle ; tu ne dois pas avoir une petite amie supplémentaire. C'est très malsain de vivre dans la tromperie. En plus, ça pousse à mentir tout le temps.     

   Cela peut faire énormément de peine. La douleur morale est souvent plus grande que la douleur physique.

Comme pour l'honnêteté, la vertu dans l'amour est une chose très importante.    

    Si tu veux connaître un grand amour véritable avec une fille, ou simplement que les gens t'aiment sincèrement, tu ne dois jamais jouer avec les sentiments des autres.


 

4. Ne pas mentir

Ne-pas-mentir.jpg

   Le quatrième précepte, c'est de ne pas mentir. S'il y a tant de problèmes dans notre monde aujourd'hui, c'est en grande partie à cause du mensonge. Ce précepte semble d'une grande simplicité, mais il est aussi le plus facile à transgresser. Pourtant, il n'y a que des avantages à le respecter.

   Si tu mens, même très peu, personne ne peut te faire confiance, ceux qui aiment ce qui est juste et sage t'éviteront et tu seras poussé à rencontrer plus facilement des personnes qui ont l'habitude de faire de mauvaises choses. Par contre, si tu t'entraînes à être toujours sincère et à ne jamais dire volontairement des choses fausses, tu as beaucoup à gagner : tu auras plus d'amis, on t'écoutera mieux, on te confiera des choses intéressantes, on aura plaisir à t'aider, etc.

 

 

5. Ne pas boire d'alcool

Ne-pas-boire-d-alcool.jpg

   Le cinquième précepte, c'est de ne pas consommer d'alcool, ou plus largement, tout ce qui est toxique. Par exemple, tu peux prendre des médicaments, mais seulement pour soigner un problème de santé, sinon, c'est dangereux. En plus de détruire la santé, l'alcool ou une autre drogue (n'importe laquelle) peut pousser à faire des mauvais actes sans qu'on s'en rende compte, parfois irréparables.

   Quoi de plus important que d'avoir l'esprit clair et le corps sain ? Même la cigarette est un poison qu'il vaut mieux éviter, car ça n'apporte que des inconvénients, y compris pour l'entourage.

 

À propos des 5 préceptes

   Il y a des gens qui font de grandes cérémonies et de belles offrandes dans les temples, avec une grande dévotion, mais qui ne respectent pas les 5préceptes. Ce qu'ils font compte donc pour du vent ! C'est exactement comme une voiture de course : si le moteur est usé, rouillé, mal assemblé, privé de certaines pièces ou sans essence, on a beau faire une belle carrosserie, avec une belle peinture, ça ne servirait à rien, parce que la voiture ne pourra pas rouler correctement.

   Le respect des 5 préceptes est vraiment l'essentiel, quoi qu'on fasse dans la vie, car ils sont la base de la sagesse. La vertu est un élément primordial pour comprendre la réalité en profondeur.

 


 

Le commentaire de Dominique :

Je me dois d'apporter un avis personnel sans rechercher à faire dans le sacrilège. Pour un adulte boire un verre de bon vin rouge par repas c'est considéré par les scientifiques comme un "alicament".

Alors bois ton verre de vin par repas... pour ta santé !

Ce n'est pas le bon vieux vigneron que je suis qui incitera un adulte à se priver du sang du Christ...

Qu'on se le dise dans les chaumières !

Par contre tous les autres alcools sont à bannir, nous sommes d'accord.

 

verre-vin-rouge.jpg

Domaine de Graillefiot (Sabran - Gard)

Côtes du Rhône Villages

"Cuvée Marius 2004"


 

Tu peux aussi télécharger le livre :

« Les 5 préceptes, expliqués aux enfants »

 

 

 

  SOURCE : http://www.dhammadana.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique PRACHERSTORFER - dans 8 - Dis papa - c'est quoi ...
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Araka Nui autour du monde
  • Araka Nui autour du monde
  • : Le voyage initiatique de Teiva sur le catamaran ARAKA NUI parti en 2008 pour un tour du monde. Arrivé en Casamance en septembre 2009, il en repart 2 ans plus tard, mais cette fois sans son papa... C'est l'occasion pour ce dernier de collecter des sujets d'informations aussi divers que variés sur la spiritualité, la géopolitique, l'environnement et les sciences en vue d'étudier ces sujets le moment venu avec Teiva et de débuter son initiation vers un nouveau paradigme.
  • Contact