Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 07:45

 Euro-copie-1.PNG

 

 

Cette vidéo explique le plus simplement et le plus précisément possible d'où vient la dette de la France.

Par la même occasion cette démonstration pédagogique démontre pourquoi la propagande diffusée sur toutes les chaînes de télévision prônant la règle d'or ne tient pas.

 

 


 

Le texte de la vidéo :

Sur quoi reposent les marchés financiers?

     La monnaie qui circule en circuit fermé sur les marchés financiers est plus importante chaque année, elle augmente plus vite que la richesse “réelle” . Cette monnaie quitte l’économie “réelle”, celle des biens et services, et va circuler sur les marchés sans jamais se retourner. Il est fréquent de voir des entreprises de biens ou de services, qui commencent à engranger du capital, commencer une reconversion en société financière. Les marchés financiers engendrent-ils réellement de la richesse dans la “vraie vie” ou sont ils juste un aspirateur à monnaie ?


Le schéma de Ponzi

     Dans l’actualité récente, Bernard Madoff a été accusé d’avoir, pendant 48 ans, fait une chaîne de Ponzi, ou ce que l’on appelle également de la cavalerie. le principe est simple. Il suffit d’annoncer qu’on est capable de faire gagner de l’argent à tous ceux qui veulent bien nous en confier. La première année 10 personnes vous confient 100 000€ chacune car vous leur promettez un gain de 10% à la fin de l’année. Vous mettez cet argent dans un coffre, vous en dépensez 200 000€ pour vivre et à la fin de l’année vous donnez 10 000€ à chacune des 10 personnes en leur disant “voilà vos intérêts de cette année”. Il ne reste alors dans le coffre que 700 000€ des 1 000 000€ initiaux. Très contents de leur affaire, vos premiers clients vous assurent une bonne pub et l’année d’après vous avez 10 clients de plus etc… Tant que vous avez de nouveaux clients, le système marche. Cela a permis à Bernard Madoff de vivre comme un roi pendant 48 ans. Sa chaîne s’est brisée en 2008 quand un grand nombre “d’investisseurs” ont voulu récupérer leur mise. Madoff n’en possédait plus qu’une petite partie. Pour tenir pendant si longtemps, il a fallu qu’il falsifie ses comptes chaque année en évitant tout contrôle, chose impossible sans connaître du beau monde.


Un lien avec la dette des états ?

     Si vous avez lu mon premier article, ou vu ma première vidéo, vous avez pu voir qu’on a à peu près le même principe pour les états. Mettons la France dans le rôle de Bernard Madoff et les banques privées dans le rôle des investisseurs. Chaque année la France fait des emprunts pour injecter de la monnaie dans son économie (en effet la richesse augmente il faut mettre plus de monnaie à disposition des citoyens en faisant des investissements) et aussi pour pouvoir rembourser les emprunts précédents (un état ne fait jamais de profit, il est même chaque année en déficit de par ses investissements). Ainsi chaque année l’état doit trouver de nouveaux prêteurs pour rembourser les précédents car il ne peut pas créer de monnaie depuis la loi de 1973. En ce moment (comme en 2008 pour Madoff) les prêteurs veulent récupérer leur argent. Ce n’est pas possible sans nouveau prêt. La loi de 1973 étendue à tous les pays de la zone euro avec le traité de lisbonne a créé une immense chaîne de Ponzi entre états et banques privées.


La bourse vaut-elle mieux que la cavalerie ?

     À la base les marchés financiers ont été créés pour soutenir l’économie réelle. Les entreprises faisaient appel à des investisseurs sur ces marchés pour pouvoir se développer. Elles promettaient une certaine rente à ces investisseurs à la fin de l’année. Les actions, un peu plus complexes, en plus de fournir des dividendes aux investisseurs leur donnent un droit de vote et de possession sur l’entreprise. Les actionnaires détiennent réellement une portion de l’entreprise. Par exemple si je souhaite monter un petit journal sur internet, il me faut un local, un ordinateur, une bonne connexion internet et une adresse internet. J’ai besoin de 100 000€ pour monter mon entreprise, je vais proposer 1000 actions de 100€. Mettons que j’ai 2 actionnaires, un qui détient 600 actions et l’autre 400, ces deux personnes vont avoir droit de vote dans les décisions de mon entreprise et gagneront des dividendes à la fin de l’année en fonction des bénéfices que mon entreprise aura fait.

     Cette façon de faire n’a plus qu’un lointain rapport avec les marchés actuels et le procédé des traders. On a toujours des entreprises qui proposent des obligations et des actions, mais un trader n’attend pas la dividende de la fin de l’année pour avoir des bénéfices. Son but est d’acheter une action pour la revendre plus cher peu après. Comme les autres produits, une action est d’autant plus chère qu’elle est convoitée. Dans mon exemple si j’annonce à la mi-année que j’ai fait des bénéfices, un trader profitera de cette occasion pour vendre les actions qu’il possède, par exemple 110€. Il aura fait un bénéfice de dix euros pour chaque action qu’il avait pris au départ. Cette action peut-être achetée par un autre trader qui va une seconde plus tard tenter de la vendre 111€. Le travail du trader consiste juste à acheter et revendre plus cher quelques instants plus tard des actions.

    Le nombre de trader et de “boursicoteurs” en tout genre augmente beaucoup plus vite que le nombre d’entreprise proposant des actions. Conséquence : la demande d’actions augmente plus vite que l’offre et les prix montent mécaniquement. La conséquence suivante est qu’il est rentable de “boursicoter” puisque les prix montent. La machine est lancée, de plus en plus de gens ou d’entreprises y vont et les prix augmentent mécaniquement, les traders sont de plus en plus riche. On se retrouve comme dans un schéma de Ponzi où les acteurs jouent à la fois le rôle de Bernard Madoff et des investisseurs.


D’où vient tout cet argent ?

     Les actionnaires tirent leur argent de l’économie “réelle”. Ce sont des gens qui ont de l’argent de côté et qui vont le jouer sur les marchés financiers. Ils ne sont pas tous gagnants mais la majorité le sont. L’argent de départ provient donc de l’économie “réelle”, il ne sera ni investi, ni consommé en biens ou services. Il sort de l’économie et est perdu car dans l’état actuel des choses il est plus rentable de le laisser sur les marchés financiers que de le faire sortir et il n’est pas non plus soumis à l’impôt. Les états doivent donc compenser cette fuite d’argent en injectant encore plus de monnaie dans leur économie. C’est le tonneau des danaïdes. En plus pour pouvoir injecter de la monnaie, rappelons qu’ils doivent effectuer des emprunts, ces emprunts sont des obligations sur lesquels les banques vont se faire un devoir de spéculer. Tout le système s’entretient.


Le château de cartes peut s’écrouler ?

     Si il y a de l’inflation, si tous les prix montent mettons de 10% chaque année, ça fait que pour vivre les traders devraient acheter en vendre en faisant gagner à leur portefeuille 10% plus ce qu’il lui faut pour vivre. Ce n’est pas tenable et les gens fuiraient les marchés financiers. Cela ne servirait à rien de garder de grosses sommes d’argent de côté ou de spéculer car cela reviendrait à perdre de l’argent. La première prérogative de la Banque Centrale Européenne est de contenir l’inflation, soit d’empêcher les prix de monter, elle participe activement à l’engouement vers les marchés financiers. Par exemple mettons qu’une baguette coûte 1€, vous possédez 10 000€, vous avez donc une fortune qui vous permet d’acheter 10 000 baguette. En allant jouer sur les marchés financiers vous pourrez gagner 5% d’intérêts, vous aurez à la fin de l’année 10 500€, vu que les prix n’augmentent pas, la baguette vaut toujours 1€, votre fortune vaut 10 500 baguettes. Si les prix avaient augmenté de 10%, la baguette vaudrait 1,10€, avec vos 10 500€, vous ne pouvez en acheter que 9545. Vous avez donc perdu en pouvoir d’achat.


Qui a intérêt à ce que ça continue ?

     Clairement tous ceux qui gagnent leur vie en spéculant sur les marchés financiers, ceux qui ont beaucoup d’argent et qui veulent le laisser grossir tout seul, mais pas seulement. Dans de nombreux pays comme les Etats-Unis n’ont pas de système de retraite par répartition. Les américains cotisent toute leur chez des fonds de pensions privés qui leur verseront une retraite avec l’argent qu’il réussiront à faire fructifier sur les marchés financiers. Si les marchés financiers tombent, comme avec la crise des subprimes, ces retraités perdent leurs revenus. De plus en plus de français ont recours aux pensions privées et le manque de confiance qu’ils ont envers l’avenir les pousse vers ces recours. Toutes les manoeuvres politiques visant à pousser les français vers ce système consolidera la puissance des marchés financiers. Rappelons que les retraités comptent pour un tiers des électeurs. Potentiellement, si on les fait se rabattre vers ce système cela fera 30% des gens qui auront directement intérêt à garder la suprématie des marchés financiers.

En résumé

     Les marchés financiers prennent de plus en plus de pouvoir au sein de notre société. Ils aspirent énormément de monnaie sans créer de richesse. La monnaie qu’ils contiennent ne repose sur rien d’autre que sur la confiance qu’on leur accorde. Le recours systématique aux marchés financiers pour le financement des Etats ou les retraites des citoyens leur confère une puissance qu’il sera de plus en plus difficile de contrebalancer. La crise de remboursement des Etats européens est créée par les marchés et la réponse proposée est de se plier à leur loi. La banque centrale européenne impose des règles en leur faveur dont celle qui lui donne toute sa puissance : le contrôle de l’inflation. On ne peut s’étonner de voir à la tête de cette institution ou de chaque banque centrale d’état des personnes comme Mario Draghi qui sont directement impliqués dans les grandes institutions des marchés financiers.

 

Sources : wikistrike.com 


Matériaux innovants www.collegepolytechnique.com
Se former à l'éco-conception. En faire un levier de compétitivité

Attention Faillite www.quotidienne-agora.fr
Des Etats Risquent La Faillite. Decouvrez lesquels Ici

Dette publique Française La-Chronique-Agora.com/dette
La Dette qui dérange en France. Lisez Notre Rapport Gratuit


 


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique PRACHERSTORFER - dans 7 - Mon fils - il faut que tu saches !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Araka Nui autour du monde
  • Araka Nui autour du monde
  • : Le voyage initiatique de Teiva sur le catamaran ARAKA NUI parti en 2008 pour un tour du monde. Arrivé en Casamance en septembre 2009, il en repart 2 ans plus tard, mais cette fois sans son papa... C'est l'occasion pour ce dernier de collecter des sujets d'informations aussi divers que variés sur la spiritualité, la géopolitique, l'environnement et les sciences en vue d'étudier ces sujets le moment venu avec Teiva et de débuter son initiation vers un nouveau paradigme.
  • Contact